Pôle d’Equilibre Territorial et Rural - Union des Communautés de Communes du Sud de l’Aisne -

Une réalisation
Pôle d’Equilibre Territorial et Rural - Union des Communautés de Communes du Sud de l’AisneFerme du ru Chailly - 02650 Fossoy03 23 71 68 60accueil@uccsa.fr

Accueil > Actualités

Plan de soutien au secteur du tourisme

Vous êtes un acteur du secteur du tourisme, rendez-vous ici : https://www.plan-tourisme.fr/

Qu’est-ce que le Plan Relance Tourisme ?

Pour soutenir les acteurs de la filière Tourisme, Bpifrance et la Banque des Territoires, en collaboration avec les Ministères de l’Économie et des Finances et de l’Action et des Comptes Publics, et les Régions de France ont développé une plateforme pour permettre à chaque entreprise d’identifier les différentes aides dont elle peut bénéficier.
En fonction des différents critères (secteur d’activité, taille, région etc..), l’entreprise est redirigée vers les plateformes d’aides existantes et peut ainsi formuler ses demandes.

Quel est l’objectif de ce plan ?

Avec un poids dans le PIB de près de 9 % et près de 2 millions d’emplois directs et indirects, le tourisme est une filière essentielle et représente l’un des premiers secteurs de l’économie française.

Ce plan a pour ambition de toucher près de 9 000 acteurs du secteur :

  • 7 500 pour Bpifrance
  • 1 500 pour la Banque des Territoires

L’intervention de Bpifrance, d’une part, et de la Banque des Territoires, d’autre part, est fondée sur un principe de complémentarité de l’action des deux entités, au regard de leurs mandats respectifs et de leurs relations historiques avec chacun des acteurs de la filière.

La Banque des Territoires intervient en fonds propres et en dette à long terme additionnelle à la fois dans les projets immobiliers et d’infrastructures (SEM, SEML, foncières dédiées) mais aussi, au cas par cas, au capital des sociétés de la filière, y compris exploitantes, ayant un fort caractère territorial et / ou public.

Bpifrance intervient en financement de la filière, d’une part, et en fonds propres et quasi fonds propres, d’autre part, auprès des exploitants touristiques (entreprises, opérateurs), des TPE aux grandes entreprises cotées.